29/04/2006

Courage

Courage

 

Ma vie dans un souffle s’achemine vers les cieux, je retourne vers des êtres qui sont trahis, tout comme moi, en ces lieux. Quelle est donc cette rédemption pour mon chagrin et ma douleur ? Je souffrais pour mes protégés, contre le Très Haut je me suis rebellée. J’ai enfreint les règles établies, et fais bien pire pour ne trouver qu’une chose : la vérité.

J’ai abandonné mon innocence, pour venir en aide aux martyrisés. J’ai affiché ma condition d’être du bien, j’ai assumé mon rôle d’ange gardien. Je suis intervenue ici-bas et me suis dressée contre toutes les lois.

J’ai révélé ma présence cachée, pour les sauver de leur destinée. Je ne supportais plus de les voir souffrir, et parfois renoncer à vivre. Alors qu’il est formellement interdit d’influer sur leur vie, j’ai fui les cieux, j’ai abandonné mon univers et ce lieu.

 

Pour l'avoir recouvert de mes ailes,  éclairer de ma lumière, redonner espoir et apporter la grâce, j'ai fait renaitre le sourire, et même le rire. J’ai aidé autant que j’ai pu

, jusqu'à épuisement du flux. Mes ailes se sont repliées, mes pouvoirs ont diminué.

Je suis devenue mortelle et je touche le fond pour le plus beau des sujets. Mon immortalité a vécu pour la survie de son humanité. Je ne regrette rien, car en mon sein, j’ai aussi reçu le plus beau des présents : un de mes protégés m’a ouvert aux sentiments.

 

Grâce à tout cela, j’ai cru retrouver mes forces et un peu d’espoir….

 

** Carmen **

 

16:22 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/04/2006

Un nouveau traitement pour l'ostéoporose

Refuser la fatalité et améliorer la qualité de vie des femmes ménopausées, c'est l'un des objectifs de l'unité Inserm « Os et articulations », placée sous la houlette de Pierre Marie, directeur de recherche au CNRS. Ces travaux ont une importance majeure à l'heure où les populations vieillissent de plus en plus.En effet, avec 200 millions de femmes touchées à travers le monde, l'ostéoporose, ou perte osseuse, est devenue un véritable problème de santé publique. En France, près de 40 % des femmes en situation de postménopause souffrent de cette pathologie. Cela représente chaque année 50 000 nouvelles fractures des vertèbres, 35 000 du poignet et 50 000 de la hanche. Jusqu'à présent, les traitements hormonaux étaient les plus efficaces, mais de récentes études ont montré qu'ils pouvaient entraîner des cancers du sein. Un nouveau médicament, développé par les laboratoires Servier avec le concours de l'équipe de Pierre Marie, offre une alternative efficace aux patientes qui ne désirent pas prendre ce risque. Baptisé Protelos, il vient de recevoir une autorisation de mise sur le marché dans 27 pays européens. Son mode d'action innovant ne repose pas sur une hormone mais sur un élément proche du calcium constitutif des os : le strontium. C'est Pierre Marie et son équipe qui ont réalisé les premières études sur ses effets bénéfiques sur l'os. Les laboratoires Servier ont ensuite mis au point une nouvelle molécule, dans laquelle le strontium est associé à un acide organique, le ranélate, afin d'accroître sa disponibilité et son efficacité dans la conservation de la masse osseuse. En effet, l'os se renouvelle en permanence pour conserver ses propriétés mécaniques. Des cellules (ostéoclastes) résorbent l'os ancien avant qu'un autre type de cellules (ostéoblastes) vienne déposer une nouvelle matrice osseuse.

Le déficit en œstrogènes qui apparaît lors de la ménopause provoque un déséquilibre en faveur de la résorption et vient aggraver la perte osseuse naturelle qui survient avec l'âge. Pierre Marie, qui a été chargé des études pharmacologiques sur ce médicament, détaille son fonctionnement : « Nous avons montré in vivo sur plusieurs modèles, dont le rat privé d'œstrogène, que le ranélate de strontium inhibe la résorption de l'os sans porter atteinte à la formation, contrairement aux traitements déjà disponibles. Chez des animaux sains, il favorise même cette formation. D'autre part, il améliore les propriétés mécaniques de l'os et agit donc aussi bien sur sa quantité que sur sa qualité. Des études supplémentaires sont en cours dans notre laboratoire afin d'élucider les mécanismes cellulaires mis en jeu ».

Ce nouveau traitement, déjà disponible dans certains pays d'Europe, devrait arriver cette année sur le marché français, puis rapidement sur le marché asiatique. Son succès prévisible est un bon exemple de l'efficacité des partenariats entre recherche fondamentale publique et recherche et développement privés. ( Géraud Chabriat )

21:52 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Exercice

Exercice

 

L'exercice peut aider à reconstituer l'os et à renforcer les muscles. La marche, la danse, les exercices aérobiques à faible impact et la bicyclette ergonomique sont toutes des formes appropriées d'exercices.

La natation et d'autres exercices effectués dans l'eau sont peut-être ce qu'il y a de mieux si vous avez des douleurs causées par l'ostéoporose. Votre médecin peut vous aider à déterminer quelle forme d'exercices répond le mieux à vos besoins.

L'os réagit aux efforts mécaniques qui s'exercent sur lui en augmentant sa résistance et sa masse. Les activités qui mettent en jeu les articulations portantes, comme la marche, la danse, l'aérobie à faible impact et la bicyclette ergonomique sont toutes des formes appropriées d'exercice.En plus de prévenir la déperdition osseuse ou de reconstituer l'os, l'exercice peut également renforcer les muscles, favoriser un meilleur équilibre, un meilleur maintien et une plus grande souplesse. Cela contribue à prévenir les chutes, une cause fréquente de fractures.Pour les personnes qui souffrent d'ostéoporose constituée, accompagnée de douleurs, le choix d'une forme d'exercice est parfois plus limité. Il n'en demeure pas moins important de faire de l'exercice. La natation pourrait, dans ce cas, s'avérer une forme d'exercice tolérable et bénéfique.

Consultez toujours votre médecin avant d'entreprendre un programme d'exercices. Il/elle pourra vous recommander un physiothérapeute qui vous aidera à choisir des formes d'exercices susceptibles de vous être bénéfiques et à éviter des loisirs et d'exercices pouvant vous être nocives.

Protégez vos articulations. 

Prenez soin de votre corps. Après des travaux exigeants ou après une tâche répétitive, faites une pause. Passez à une tâche plus facile ou accordez-vous une période de repos. Utilisez votre dos, vos bras et vos jambes de façon à éviter de forcer vos articulations. Par exemple, pour transporter des objets lourds, tenez-les contre vous. Utilisez des appareils utiles, tel qu'un chariot pour transporter vos sacs d'épicerie ou un dispositif pour grossir les manches de couteau et avoir une meilleure prise. En vous aidant d'un chariot pour marcher, vous courrez moins de risques. Une main courante fixée à la douche, vous permettra d'entrer et de sortir de la baignoire plus facilement. Soyez prudent lorsque vous faites des activités susceptibles d'accroître vos risques de chute. Le maintien d'un poids santé vous permettra d'éviter d'imposer à vos os un surcroît de stress.aProtéger votre corps veut dire vous en servir de façon à éviter de le soumettre à un trop grand stress. Il existe plusieurs façons de protéger votre corps. Faites alterner travaux légers et travaux exigeants ou répétitifs, afin de réduire le stress sur les articulations endolories et de donner aux muscles affaiblis une occasion de se reposer.Utilisez efficacement vos articulations en adoptant une position correcte pour éviter les efforts inutiles. Utilisez les articulations les plus grandes et les plus fortes pour porter de lourdes charges. Par exemple, utilisez une bandoulière au lieu d'un sac à main. Utilisez des outils pratiques, comme les cannes, les chariots à bagages, les chariots à épicerie et les manches de rallonge, qui faciliteront l'exécution de vos tâches quotidiennes. Les petits appareils électroménagers, comme le four à micro-ondes, le robot culinaire ou le robot boulanger, vous seront utiles dans la cuisine.

L'installation d'une main courante et d'un siège de douche dans la salle de bain, vous permettra de ménager vos énergies et d'éviter les chutes.

Maintenir le poids santé recommandé contribuera à réduire le stress imposé aux os. Si vous avez décidé de perdre du poids, adressez-vous à votre médecin ou à votre diététicien pour savoir quel régime vous conviendra le mieux.

 

21:51 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |