29/04/2006

Courage

Courage

 

Ma vie dans un souffle s’achemine vers les cieux, je retourne vers des êtres qui sont trahis, tout comme moi, en ces lieux. Quelle est donc cette rédemption pour mon chagrin et ma douleur ? Je souffrais pour mes protégés, contre le Très Haut je me suis rebellée. J’ai enfreint les règles établies, et fais bien pire pour ne trouver qu’une chose : la vérité.

J’ai abandonné mon innocence, pour venir en aide aux martyrisés. J’ai affiché ma condition d’être du bien, j’ai assumé mon rôle d’ange gardien. Je suis intervenue ici-bas et me suis dressée contre toutes les lois.

J’ai révélé ma présence cachée, pour les sauver de leur destinée. Je ne supportais plus de les voir souffrir, et parfois renoncer à vivre. Alors qu’il est formellement interdit d’influer sur leur vie, j’ai fui les cieux, j’ai abandonné mon univers et ce lieu.

 

Pour l'avoir recouvert de mes ailes,  éclairer de ma lumière, redonner espoir et apporter la grâce, j'ai fait renaitre le sourire, et même le rire. J’ai aidé autant que j’ai pu

, jusqu'à épuisement du flux. Mes ailes se sont repliées, mes pouvoirs ont diminué.

Je suis devenue mortelle et je touche le fond pour le plus beau des sujets. Mon immortalité a vécu pour la survie de son humanité. Je ne regrette rien, car en mon sein, j’ai aussi reçu le plus beau des présents : un de mes protégés m’a ouvert aux sentiments.

 

Grâce à tout cela, j’ai cru retrouver mes forces et un peu d’espoir….

 

** Carmen **

 

16:22 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.