25/03/2006

La Fybromyalgie, Fatigue chronique

Fibromyalgie Si on commençait par décortiqué le mot afin de mieux comprendre FIBRO = pour les tendons MYO = pour les muscles ALGIE = pour la douleurFM < = > FCLa Fibromyalgie = La Fatigue Chronique. SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE - SFC SYNDROME D'EPUISEMENT CHRONIQUE - SEC chronique fatigue syndrome CFS / myalgies encéphalomyélites /Chronique Fatigue Immune Dysfonction Syndrome (CFIDS.Encore mal reconnu en France et en Belgique syndrome complexe avec une importante, invalidante, non améliorés par le repos et évoluant sur plusieurs mois voire plusieurs années. En France, 150 000 personnes pourraient être victime de cette pathologieLes troubles suscitent une véritable incompréhension de l'entourage (familial, professionnel voire médical) et peuvent en imposer pour une dépression alors que dans ce cas l'envie d'entreprendre (l'élan vital) demeure longtemps intacte et que le patient ne peut pas physiquement entreprendre.Le SFC n'est pas une maladie psychiatrique (ni dépression, ni trouble anxieux, ni hystérie. Par contre, la grande majorité des patients (90 %) présentent des troubles du sommeil. L'enregistrement polysomnographique montre une absence quasi totale des phases de sommeil profond avec de nombreuse micro réveils nocturnes. Il est donc nécessaire de commencer par améliorer le sommeil en évitant les BZP qui réduisent encore les phases de sommeil profond et préférer les hypnotiques type zolpiden ou zopiclone. (Dr F. Kochman, Neurologue)Malgré de nombreuses recherches, aucune étiologie n'a pour le moment été mise en évidence mais la piste d'un rétrovirus reste ouverte.DEFINITIONLe diagnostic de SFC repose sur---- Asthénie sévère évoluant depuis plus de 6 mois. L'épuisement est permanent et perturbe toutes les activités ( loisir professionnel, sociales.---- Aucune étiologie n'a pu être déterminée (physique et psychiatrique)Et au moins 4 des symptômes suivants doivent être associés :---- Trouble de la mémorisation à court terme et/ou de la concentration---- Douleur de gorge---- Myalgie---- Poly arthralgie sans oedème ni rougeur---- Céphalées inhabituelles (type et/ou intensité)---- Pas de récupération nocturne---- Malaises d'effort durant plus de 24 heures.Ces symptômes doivent persister ou récidiver pendant plus de 6 mois et ne doivent pas avoir précédé le symptôme dominant de fatigueD'autres symptômes sont assez couramment rencontrés (20 à 50%) :---- Douleurs abdominales, nausées..---- Intolérance à l'alcool---- Sueurs nocturnes---- sensation de gonflement, ballonnement---- Sécheresse des yeux et/ou de la bouche---- Palpitations---- Douleur des oreilles, des mâchoires (ATM)---- Toux chronique---- Précordialgies.---- Diarrhées---- Dépression, irritabilité, anxiété, attaques de panique---- Diesthésies cutanées.---- Amaigrissement.SYNDROMES APPARENTESPlusieurs autres syndromes présentent un tableau clinique très proche.-----La FIBROMYALGIE----- Encéphalomyélite myalgique (?) Myalgie encéphalomyélites---- Mononucléose chronique (?)---- Neurasthénie---- Asthénie neuro-circulatoire...Toutefois tous ces syndromes ont un début clinique autre que la fatigue mais la fatigue chronique est associée.NB Au Canada, le SFC semble assimilé à l'encéphalomyélite myalgique.BILAN MINIMAL (PR Pierre-Yves Hatron - Médine interne - CHU de Lille)---- Nfs avec ionogramme,---- électrophorèses des protéines---- Transaminases---- Calcémie, sidéré mie---- THS---- +/- cortisol libre urinaire sur les urines de 24 heures.TRAITEMENTActuellement (2002), en l'absence d'étiologie, il n'existe pas de traitement spécifique mais stratégie de prise en charge où la reconnaissance de la pathologie est un élément important. Ces patients qui doivent déjà faire face à l'incompréhension de leur entourage, se heurtent souvent à l'incompréhension et les "Vous n'avez rien" psychologiquement destructeur quand on est physiquement épuisé.Par contre, la grande majorité des patients (90 %) présentent des troubles du sommeil. L'enregistrement polysomnographique montre une absence quasi totale des phases de sommeil profond avec de nombreuse micro réveils nocturnes. Il est donc nécessaire de commencer par améliorer le sommeil en évitant les BZP qui réduisent encore les phases de sommeil profond et préférer les hypnotiques type zolpiden ou zopiclone. (Dr F. Kochman, Psychiatre- CHU de Lille)Les stratégies sont proches de celles faite pour le traitement de la Fm seul médicament spécifique l'AMPLIGEN ° est en cours d'évaluation.

11:57 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Très beau votre blog, très intéressant, très humain, vous avez beaucoup de coeur et votre blog m'a beaucoup plu.
je vous note mon blog sur les souffrances de ma fille,
http://gabriel13.unblog.fr/fibromyalgie-et-syndrome-de-fatigue-chronique/
je vous présente mes meilleurs voeux
au plaisir de vous lire
amitiés
isabelle
à bientot

Écrit par : isa | 04/01/2008

Les commentaires sont fermés.